Coaching – Séance

À quoi ressemble une séance de coaching ?

Le coach doit savoir repérer et maîtriser les processus relationnels, c’est à dire la façon dont des relations s’établissent et se développent en fonction d’objectifs conscients ou inconscients. Ceci nécessite très grande maîtrise de la métacommunication (ou « position méta », dans le jargon des consultants), qui consiste à se mettre en cours d’entretien en observateur extérieur de soi-même, de l’autre, et de la relation.

Le coach doit avoir fait un important travail de développement personnel afin de ne pas se laisser entraîner dans ses propres « zones d’ombre » lors du coaching. Plus le coach a de l’expérience du coaching et s’est formé à ce métier, mieux cela vaut. Enfin, le coach doit avoir une « double casquette ».

D’une part, il doit avoir une intelligence opérationnelle des entreprises, et donc y avoir travaillé comme salarié ou, mieux, comme dirigeant. D’autre part, il doit disposer de méthodes psychologiques et psychosociologiques qui lui permettront d’abord de poser un diagnostic, puis d’établir une stratégie d’intervention.

Au niveau de la personne, le coach doit disposer d’une méthode de diagnostic psychologique. On pourrait presque dire n’importe quelle méthode, du moment qu’il la maîtrise.

Déroulement du coaching

Le coach mène l’intervention avec son propre savoir-faire. Il s’agit parfois d’apporter en urgence une aide immédiate, mais le plus souvent d’amener le coaché à prendre conscience de ses propres freins, de ses talents inexplorés et d’être ainsi plus conscient des conséquences de ses décisions. Bien évidemment, le coach n’est pas là pour prendre celles-ci à la place du coaché.

Coaching. (2006, mai 10). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 19:38, mai 15, 2006 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Coaching&oldid=7192527.

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This