Mémoire émotionnelle

La mémoire émotionnelle : être heureux ou malheureux (Par Nicolas Sarrasin)

La mémoire du plaisir

Toutes les activités desquelles nous retirons du plaisir produisent un état de bien-être général. Cet état produit dans notre cerveau certains neurotransmetteurs qui nous font ressentir du bien-être.

Il est facile d’accepter ce qui est agréable. À part de rares moment d’exception, nous ne nous rappelons pas des petits moments de bien-être qui nourrissent notre quotidien et nous rendent heureux.

La mémoire de la souffrance

À l’inverse, nous nous souvenons beaucoup plus de ce qui est désagréable. En procédant de la sorte, notre cerveau nous indique ce qui ne va pas, ce sur quoi porter notre attention.

Mais que se passe-t-il lorsque nous nous concentrons sur le négatif sans rien faire pour améliorer la situation ? Nous mettons l’accent sur nos malheurs, nous n’acceptons pas notre existence et nous nous rendons malheureux. Nous nous concentrons sur le pire et nous l’entretenons. D’ certaine façon, nous devenons dépendants de notre propre malheur…

Author: Nicolas Sarrasin

Nicolas Sarrasin est l’auteur de plusieurs livres de psychologie et de développement personnel dont il offre maintenant l’ensemble du contenu gratuitement sur son site. Obtenez son ebook (pdf de 60 pages) et son programme « Objectif Développement », tous deux gratuits, à partir de cette page: www.nicolassarrasin.com/ressources.

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This