Sarrasin, Nicolas – Comprendre son identité – 3

L'identité humaine : une plate-forme à l'existence – 3

par Nicolas Sarrasin, B.A., M.A.

Auteur et conférencier

Article paru dans le magazine Vivre, vol. 5(3), 2006, p. 26-28.

Les distorsions identitaires et leurs solutions

À de trop nombreuses occasions, nous souffrons de nous-mêmes. Cela survient lorsque de fausses croyances sur nous-mêmes viennent pervertir de notre vision de nous-mêmes. Ce sont les distorsions identitaires. Ces distorsions occasionnent de nombreuses insatisfactions personnelles. Elles nous font réagir de manière conflictuelle et destructrice à travers la rancune, l'amertume, la haine ou la susceptibilité. De plus, ces visions tordues de soi sont difficiles à corriger car elles s'enracinent dans notre identité.

            Les distorsions identitaires sont courantes et naturelles, car elles découlent du fonctionnement normal de notre cerveau. Mais voici quelques exemples des facteurs qui favorisent ces distorsions.

  • Il semble plus facile de se décourager que de se motiver devant les défis et les difficultés.
  • Nous tendons davantage à satisfaire rapidement nos désirs plutôt qu'à rechercher des gains supplémentaires à plus long terme.
  • Lorsque nous nous sentons lésés, nous sommes plus prompts à devenir agressifs et à nous refermer qu'à nous ouvrir et à rechercher des solutions.
  • Nous cherchons constamment à valider nos hypothèses plutôt qu'à les réfuter.
  • Il est plus facile d'entretenir nos croyances, même lorsqu'elles sont fausses, plutôt que de les réviser. Il est donc difficile de corriger des croyances erronées sur nous-mêmes.

Les distorsions identitaires prennent souvent la forme de croyances absolues qui occasionnent des jugements négatifs à notre endroit. Voici quelques exemples de ces croyances :

  • Nous nous comparons aux autres et nous croyons posséder moins de valeur.
  • Nous croyons habituellement vrai tout ce que les autres pensent de nous-mêmes.
  • Nous manquons de constance dans notre manière de nous percevoir et de nous définir.
  • Nous nous croyons incapables de réussir ce que nous entreprenons.
  • Nous croyons qu'il est très grave de ne pas obtenir tout ce que nous désirons.

 Pour que notre identité soit stable et résistante, nous devons la nourrir tout en la protégeant des distorsions qui la menacent. Un bon moyen d'y parvenir consiste à prendre distance consciente face à nos croyances pour en assurer la validité. Cet inestimable outil psychologique se nomme la remise en question.

Quelques exemples de distorsions identitaires

La concentration excessive sur soi-même

Consiste à porter une attention inutile à nous-mêmes et à croire que les autres nous évaluent aussi négativement que nous le faisons à notre égard.

L'individualisme

C'est la tendance à penser seulement à nous-mêmes au point de considérer bien peu les autres et la collectivité.

L'anticipation de fausses menaces

Il s'agit d'une protection excessive de soi-même qui vise à nous protéger de dangers que nous exagérons ou qui n'existent tout simplement pas.

Être réactif et défensif (susceptibilité)

Cette distorsion consiste à être agressif pour nous défendre de menaces qui n'existent pas.

La basse tolérance à la frustration

La basse tolérance à la frustration rend insupportable les efforts et les désagréments. Elle se manifeste, entre autres, par de l'irritabilité et l'impatience. Cette distorsion nous empêche de réaliser des projets à long terme.

Author: Nicolas Sarrasin

Nicolas Sarrasin est l'auteur de plusieurs livres de psychologie et de développement personnel dont il offre maintenant l’ensemble du contenu gratuitement sur son site. Obtenez son ebook (pdf de 60 pages) et son programme "Objectif Développement", tous deux gratuits, à partir de cette page: www.nicolassarrasin.com/ressources.

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This