Transformer le système de justice

TRANSFORMER LE SYSTÈME DE JUSTICE (ET LES PRISONS)

Par Julie Morin

Dans notre monde actuel, le Système de Justice cherche à punir et bien souvent à déniger les gens et à leur enlever leur dignité. De nombreux intervenants dans ce domaine croient que si les gens ont commis des actes répréhensibles, il est bon de les punir, les maltraiter, leur faire du mal à notre tour… Cette vision est profondément malsaine à court, à moyen et à long terme. Les êtres qui deviennent malveillants ou méchants sont des êtres profondément souffrants, ce n’est donc pas en les faisant souffrir encore plus que nous allons les aider.

Au contraire, le Système de Justice aurait avantage à reconnaître la souffrances des criminels et pourrait leur proposer des avenues véritablement susceptibles d’aider ces gens à se refaire estime d’eux-mêmes, à recevoir davantage d’ et de délicatesse, à être guidés intelligemment pour les aider à déployer davantage leur potentiel lumineux, leurs talents, leurs capacités utiles à la société.

J’ai de nombreuses idées pour transformer graduellement le Système Judiciaire de notre pays et de bien des pays… afin de réduire la quantité de traitements horribles qui ont lieu en divers endroits, et aussi afin de faire en sorte que la criminalité puisse vraiment diminuer et en venir un jour à être presqu’éliminée. Mais pour cela, il nous faudra transformer nos mentalités et accepter d’utiliser des méthodes beaucoup plus imprégnées d’amour et de respect avec les gens qui sont souffrants et qui commettent diverses formes de délit.

Il existe d’ailleurs une histoire formidable en lien avec une prison à haute surveillance où les prisonniers étaient très dangereux et refusaient toutes formes de programme d’aide ou de réhabilitation. Depuis de nombreuses années, le personnel changeait très souvent tellement la situation de travail était difficile, et il n’y avait presqu’aucune amélioration dans les situations personnelles des prisonniers. Un jour, l’administration a remarqué que les prisonniers changeaient, ils devenaient plus calmes, plus doux, plus respectueux, plus ouverts aux programmes offerts… Personne ne comprenait d’où venait ce grand changement qui augmentait semaine après semaine.

Ils firent de nombreuses recherches et finalement ils découvrirent la cause de ces formidables améliorations: un des agents de cette prison, chaque fois qu’il lisait le dossier d’un des prisonniers, s’unissait en Esprit avec lui, sentait qu’il était son frère et partageait dans son coeur la responsabilité de tout ce qu’il avait fait. Il lui exprimait intérieurement de la compassion, de la compréhension, de l’amour, du pardon… Il acceptait tout ce qui était survenu et se disait dans son coeur que maintenant c’était un nouveau jour et qu’une nouvelle vie pouvait commencer pour cet être qui était son frère et à la fois une partie de lui,
puisque nous sommes tous Un, fondamentalement lorsque nous réalisons que nous faisons tous partie d’une Grande Famille.

Par ce chemin, une énergie rayonnante s’est propagée télépathiquement pour aller rejoindre le coeur de ces prisonniers qui au lieu de se sentir accusés, jugés, méprisés… se sentaient subtilement aimés et aidés. Ce fut suffisant pour leur donner un nouveau souffle, un nouvel élan, et leur donner envie de s’ouvrir au nouveau…

La vie est ainsi faite. Lorsque nous transmettons le meilleur de nous-mêmes aux gens qui nous entourent, lorsque nous acceptons, comprenons, pardonnons, au lieu d’haïr, de mépriser, de condamner… les gens se transforment et ressentent doucement des élans eux-aussi pour offrir le meilleur d’eux-mêmes.

Bien sûr, il est important d’offrir des conditions de détention pour les gens qui sont dangereux pour eux-mêmes ou pour les autres, mais non pas pour les punir, plutôt pour les protéger de leur non-amour d’eux-mêmes qui se répercute sur les autres… et donc pour les aider à apprendre à s’aimer eux-mêmes et à aimer les autres. La véritable libération part de l’intérieur et non uniquement de l’extérieur. Il y a bien des façons nouvelles que nous pouvons utiliser avec les prisonniers pour les aider profondément et non les pousser à s’enfoncer encore davantage dans leur haine d’eux-mêmes et de la société ou de la vie.

Je souhaite former un jour des groupes d’intervenants qui iront proposer de nouvelles méthodes qui pourraient réformer graduellement tout notre Système de Justice et ainsi aider les gens souffrants à se libérer profondément de ce qui les emprisonne, et qui est encore bien plus profond que la prison externe dans laquelle nous les confinons généralement.

Les problèmes sociaux sont nos problèmes à tous, notre société est malade et bien des gens deviennent malades: physiquement, psychologiquement et spirituellement. Plus nous nous guérissons nous-mêmes, plus nous sommes à l’écoute des grandes inspirations qui nous sont données, plus nous pouvons découvrir de nouveaux chemins pour aider les gens et la société à se transformer pour un mieux-être véritable à long terme.

Author: Julie Morin

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This