DR – Inhibition de soi

La distorsion relationnelle de l’inhibition de soi qui nuit à notre bien-être (Par Nicolas Sarrasin)

De mauvaises attitudes peuvent nuire à notre bien-être lorsque, par exemple, à la suite de quelques réactions négatives de la part des autres, nous réagissons par le retrait, la timidité, le refus de poursuivre plus avant la socialisation.

Cette distorsion relationnelle consiste à croire que les gens ne pourront pas nous apprécier ni nous accepter. C’est ce genre de conclusions qui nourrit la timidité. Cette inhibition découle du fait que nous pensons que les autres ont (ou auront) mauvaise opinion de nous-mêmes.

Ces conclusions tordues sont issues d’une double généralisation. D’abord, nous croyons que les critiques que l’on nous a faites par le passé s’appliquent à l’ensemble de notre personne.

Pourtant, ces critiques ont pu dépendre seulement de circonstances particulières. Elles ont aussi pu être fondées sur des distorsions cognitives de la part de autres ou ont même été formulées à la blague… Il n’y a donc pas de quoi généraliser !

La seconde généralisation consiste à penser que les gens nous rejetteront toujours à l’avenir. Pourtant, il existe autant de perceptions différentes de nous-mêmes qu’il y a de personnes sur terre…

Author: Nicolas Sarrasin

Nicolas Sarrasin est l’auteur de plusieurs livres de psychologie et de développement personnel dont il offre maintenant l’ensemble du contenu gratuitement sur son site. Obtenez son ebook (pdf de 60 pages) et son programme « Objectif Développement », tous deux gratuits, à partir de cette page: www.nicolassarrasin.com/ressources.

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This