L’argent, mauvais maître

L’ARGENT… SOURCE DE TOUS LES MAUX !

Par Richard Thibodeau, auteur, février 2006

 

Un homme d’affaires qui a beaucoup de succès disait : « Les gens ne manquent pas d’argent, ils manquent d’imagination et de créativité sur la manière de faire de l’argent et ils manquent d’imagination parce qu’ils ont trop de croyances restrictives concernant l’argent. »  En voici quelques-unes : Il faut travailler dur et souffrir pour faire de l’argent.  L’argent a mauvaise odeur.  Ceux qui réussissent en affaires échouent en .  L’argent est source d’inquiétude et d’angoisse.  L’argent divise et crée des conflits.  Ceux qui ont beaucoup d’argent ont beaucoup de pouvoir et ceux qui ont beaucoup de pouvoir écrasent les petits.

Il faut enlever l’argent à ceux qui en ont pour le donner à ceux qui n’en ont pas.  La richesse rend malhonnête.  On fait de l’argent sur le dos des autres.  L’argent rend froid et arrogant. Plus tu as d’argent, moins les autres en ont.  On se brise l’échine pour un peu d’argent; etc.  Croyez-le ou non : si vous avez ce genre de croyances en vous, vous allez vous maintenir loin de l’argent et limiter votre revenu afin de diminuer les maux que causent l’argent, tout en continuant à vous plaindre que vous n’en n’avez pas!!.  Dans certaines situations des gens vont saboter leurs tentatives de faire de l’argent pour ne pas avoir à subir les effets pervers et néfastes de l’argent !

Il y a aussi, ceux qui croient que l’argent est le remède à tous les maux; que l’argent a le pouvoir de tout acheter incluant les sentiments tels que l’amour, ou le bonheur !  Il est vrai que l’argent achète bien des choses; il peut entre autre acheter le sexe mais, il n’achète pas l’amour, ni le bonheur.  J’ai connu des gens qui ont beaucoup d’argent et qui auraient toutes les raisons du monde d’être heureux, mais ne le sont pas.  Ils n’ont pas compris que les sentiments ne s’achètent pas, ils se vivent!

Des centaines de ont été publiés sur l’art de faire de l’argent.  Ces livres contiennent des témoignages d’hommes et de femmes qui sont devenus riches et qui racontent comment ils ont fait fortune!  Ces livres se vendent en milliers d’exemplaires et pourtant la majorité des lecteurs de ces livres ne deviennent pas plus riches !  Pourquoi?  Parce que les croyances restrictives acquises des générations précédentes et qu’ils  maintiennent dans leur esprit sont en contradiction avec ce qui a été écrit dans ces livres.  Ces contradictions s’expriment avec des expressions telles que : On ne peut pas tout avoir dans la vie.  Il faut se contenter de ce que l’on a.  Lorsque tu es né pour un petit pain tu restes avec un petit pain.  À trop vouloir on perd tout, etc.

Les gens qui font de l’argent savent aussi que ce sont des croyances positives qui favorisent l’affluence de l’argent.  En voici quelques-unes : L’argent est une rivière, peu importe ce qui sort de mes mains, il y en a toujours plus qui arrive!  Avec de la détermination et de la persévérance je peux obtenir ce que je veux de la vie.  Je suis valable.  Les services que j’offre aux autres sont valables.  Je suis un aimant d’argent. Mes services ont une valeur plus grande que l’argent que je demande en échange.  Plus je donne plus je reçois et plus je reçois, plus je donne.  L’argent est mon ami.  Je prends plaisir à payer les autres pour leurs services et les autres prennent plaisir à me payer pour mes services.  L’argent est un médium d’échange de services.  Etc. (réf : Les croyances qui apportent le succès en affaires, Éditions Quebecor).

À l’encontre de la croyance populaire, la richesse véritable ne dépend pas de l’épaisseur de votre portefeuille, elle est d’abord et avant tout un état d’esprit!  Les gens ne sont pas riches parce qu’ils ont de l’argent, ils sont riches parce qu’ils sont eux-mêmes.  Comment pourrait-on décrire les gens qui sont eux-mêmes?  Ils ont la spontanéité, la curiosité, la confiance, le plaisir, la joie de vivre de l’enfance, couplés à l’expérience, au discernement et à la sagesse d’un adulte.  Les gens qui ont su préserver la richesse émotionnelle de l’enfance dans leur vie adulte sont des gens qui manifestent de la richesse dans leur vie et dans celle des autres ! Ces gens sont chaleureux, sympathiques et captivants.  Leur seule présence est stimulante pour tous ceux et celles qui les côtoient !

Comment faire de l’argent?  Faites un travail qui vous passionne!  Créez votre propre entreprise et demandez des honoraires pour vos services?  Devenez copropriétaire ou actionnaire d’une entreprise qui réussit bien.  Assurez-vous que les services que vous offrez valent plus que l’argent que vous en demandez.  Apprenez à croire en vous-même et à croire dans la valeur de vos idées.  Développez de l’enthousiasme et du plaisir dans chaque chose que vous faites.  Développez votre créativité et votre intuition! Éliminez vos peurs en changeant vos croyances restrictives concernant l’argent.  Apprenez à voir l’argent comme une utilité au lieu d’une source de problèmes, car si l’argent est uniquement une source de problèmes consciemment ou inconsciemment vous allez tout faire pour l’éliminer de votre vie ou le rendre toujours ‘temporairement’ inaccessible! 

Réalisez que ce qui est ‘trop cher’ pour vous ne l’est pas nécessairement pour un autre; c’est une question de niveau de vie basée sur des perceptions et des croyances qui  maintiennent ce niveau de vie.  Curieusement, plus le désir d’obtenir est puissant, moins le prix a d’importance et plus les moyens pour l’obtenir se manifestent d’eux-mêmes. Comme nous l’avons mentionné au début : les gens ne manquent pas d’argent, ils manquent d’imagination et d’esprit créatif pour faire de l’argent !  Quand le désir est intense et que de nombreux bénéfices sont rattachés à la réalisation de ce désir, l’imagination arrive souvent à la rescousse avec une panoplie d’alternatives!  Quels sont vos désirs (vos rêves) et qu’êtes-vous prêt à faire pour les réaliser ?

De plus en plus de gens reconnaissent que les gens heureux et passionnés sont plus aptes à faire de l’argent que les gens malheureux et apathiques !  De plus en plus d’entreprise reconnaissent l’importance d’avoir des employés heureux.| Pourquoi ?  Parce que les gens malheureux sont habituellement divisés et en conflit en eux-mêmes et sont par conséquent moins productifs que les gens heureux et passionnés.  L’inquiétude et la peur n’ont jamais rendu quelqu’un plus riche ou plus productif principalement parce que nous  transportons notre présent dans notre futur!

Il y a une évidence chez ceux et celles qui font beaucoup d’argent.  Ils ont du plaisir à rendre service dans un travail qu’ils aiment faire.  Ce sont des générateurs d’idées qui aiment ce qu’ils font et qui sont passionnés dans ce qu’ils font.  Regardez bien autour de vous et vous verrez que tout a commencé par une idée.  Le chêne le plus majestueux a débuté à l’état de semence!  Par conséquent, devenez un générateur d’idées qui améliorent la vie des gens. 

La plupart des grandes entreprises d’aujourd’hui ont débuté comme un hobby stimulant et plaisant.  Mentionnons entre autre Henry Ford et plus récemment Bill Gates.

Pourquoi est-ce que l’abondance est intimement liée à la quantité de plaisir qu’une personne a de rendre service aux autres?  Parce que les peurs divisent et que le plaisir propulse vers l’avant.  Lorsque vous avez peur, vous êtes partagé entre votre désir de réussir et votre peur de l’échec.  Une quantité importante d’énergie est alors perdue en pesant sur le frein et sur le gaz en même temps.  Par contre, lorsque vous avez beaucoup de plaisir dans ce que vous faites il n’y a pas de division ni de conflits à l’intérieur de vous.  Il n’y a que le plaisir de rendre service et de bien le faire.  

De cette perspective, la pauvreté est un phénomène de division interne entre les peurs et les désirs.  (Je veux faire plus d’argent mais…), alors que la richesse est un phénomène de solidarité interne.  (Je me sens supporté intérieurement dans ce que je veux accomplir!  Nous apprenons à être pauvres comme nous apprenons à être riches.  Alors si vous apprenez comment transformer vos divisions internes en solidarité interne vous apprenez à être plus riche intérieurement et vous vous ouvrez à plus d’abondance.  La peur divise, le plaisir ne divise pas!

Face à la possibilité de faire beaucoup d’argent, quelles objections viennent à votre esprit?  Réalisez que ces objections sont possiblement maintenues par des croyances restrictives.  Lorsque vous aimez rendre service et que vous êtes heureux dans ce que vous faites les gens vont acheter vos services si ceux-ci répondent à leurs besoins. Cependant, si vous êtes malheureux dans votre travail, vos clients potentiels vont avoir des doutes quand à la qualité des services que vous offrez.  Cela me ramène à un commentaire dont j’ai fait mention dans le livre Votre vie… reflet de vos croyances : Deux restaurants offrent des repas à prix compétitif, dans un de ces restaurants le service est froid et dans le second restaurant le service est courtois et chaleureux! Lequel de ces deux restaurants choisiriez-vous?

Les principaux ingrédients requis pour faire de l’argent sont : une solide perception de soi; un bon service ou produit à offrir; une aisance à établir des contacts chaleureux avec des gens; une habileté à construire une relation basée sur la confiance; de l’honnêteté; avoir beaucoup de plaisir dans ce que vous faites et un bon service après vente.

Aidez les autres à être riches et les gens vont contribuer à votre richesse parce que vous contribuez à leur richesse.  De cette perspective, faire de l’argent est un sous-produit de la richesse que vous semez dans la vie des autres.  Une compagnie vous verse un salaire parce que vous lui faites faire plus d’argent que l’argent que vous recevez, sinon la compagnie devrait fermer ses portes et vous vous retrouveriez sans emplois!

L’argent est un sous-produit de votre qualité de vie émotionnelle et des positives que vous exprimez dans ce que vous faites, dans ce que vous êtes et dans vos relations interpersonnelles.  Êtes-vous bien dans votre peau ?  Êtes-vous une personne heureuse ?  Croyez-vous en vous-mêmes ?  Sentez-vous que vous êtes une personne valable ?  Vous sentez-vous valable pour les autres ?  Êtes-vous enthousiaste dans ce que vous faites et dans vos relations interpersonnelles ?  Est-ce que votre enthousiasme est contagieux?

Réalisez que la richesse émotionnelle est un héritage de naissance.  Si cette richesse émotionnelle n’a pas été cultivée par votre environnement familial d’enfance, c’est maintenant à vous de le faire.  Devenez tellement remplie de joie que cette joie déborde dans la vie des autres.

Qu’est-ce qui détermine le niveau d’affluence de l’argent dans votre vie?  Votre niveau de bien-être (richesse) émotionnel dans vos rapports avec vous-même et avec les autres et vos croyances!  Vos croyances peuvent vous clouer les pieds au sol ou vous propulser vers les plus hauts sommets.

Vous voulez faire plus d’argent : augmenter votre richesse émotionnelle et partagez-la avec les autres; partagez votre joie, votre confiance, votre enthousiasme et votre plaisir; croyez en vous-même; identifiez un besoin de la société et comblez ce besoin; apprenez comment changer vos croyances restrictives qui limitent votre qualité de vie émotionnelle car ces croyances limitent également votre niveau de richesse financière et matérielle. L’objectif étant d’avoir plus d’affluence dans votre vie et ainsi devenir une rivière d’abondance qui coule dans votre vie et dans celle des autres.

Que va-t-il se passer si vous faites plus d’argent?  Vous allez le dépenser ou l’investir dans des biens et services et ainsi contribuer à l’enrichissement collectif.  L’objectif de toute société devrait être d’enseigner à chacun comment être un générateur de richesse pour soi et pour les autres. Comme je le mentionne dans le livre Votre vie… reflet de vos croyances, « la meilleure façon d’aider les pauvres c’est de ne pas en être un! »

Par Richard Thibodeau, auteur

Lectures de références : « Au-delà des croyances » Éditions Quebecor 2002; « Votre vie… reflet de vos croyances » 3ième Édition Quebecor 2005 et « Les croyances qui apportent le succès en affaires » Édition Quebecor 2005

Courriel : richard.thibodeau@croyancesdebase.com

Author: Richard Thibodeau

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This