Mauvaises habitudes en activité physique – Magazine Mieux-Être

Six mauvaises habitudes les plus fréquentes en activitéphysique

Comment les corriger pour de meilleurs résultats

par Doris St-Arnaud, spécialiste et auteure enactivité physique

Puisque vous vous entraînez régulièrement, vous vous attendez à ce que votre corps devienne plus mince, plus ferme et plus découpé rapidement. Malheureusement… Après plusieurs semaines d’efforts soutenus, vous ne remarquez que peu de changements. Ce scénario vous semble-t-il familier ? Êtes-vous sur le point de jeter la serviette ? De simples petites modifications à votre routine peuvent changer tout cela. Voici six mauvaises habitudes en activité physique et les moyens pour y remédier.

Vous restez accroché trop longtemps à votre programme d’exercice.

Si vous pratiquez toujours les mêmes exercices, entraînement après entraînement, vos muscles ne font que s’adapter et vous risquez de voir peu de résultats. Pourquoi ? Parce que chaque exercice stimule seulement un nombre limité de fibres musculaires. Par contre, si vous changez vos exercices régulièrement, vous activez beaucoup plus de fibres musculaires. Graduellement, vous perdrez du poids, vous augmenterez votre force musculaire, vos muscles se découperont peu à peu, et ça se verra ! N’est-ce pas ce dont vous rêvez ?

Solution

Ajoutez à votre répertoire deux ou trois exercices supplémentaires pour chaque groupe musculaire et remplacez vos exercices à toutes les quatre à six semaines; essayez différents angles, différents accessoires ou appareils. Si vous vous entraînez au gym, demandez à un intervenant du centre de vous suggérer d’autres exercices. Si vous vous entraînez à la maison, vous trouverez dans les librairies de nombreux sur la musculation pouvant vous proposer panoplie d’exercices pour tous les groupes musculaires.

Vous faites vos exercices troprapidement.

Lorsque vous soulevez une charge trop rapidement, vous utilisez l’élan plutôt que votre force musculaire. Vos muscles sont moins stimulés, vous brûlez moins de calories et vous êtes plus susceptible de vous blesser.

Solution

Prenez six secondes pour exécuter une répétition : deux secondes pour soulever lacharge et quatre pour la relâcher. Vous remarquerez des changements significatifs en peu de temps.

Vouslevez la mauvaise charge.

Si votre résistance est trop légère, vous ne verrez aucune augmentation de votre force musculaire, de votre tonicité musculaire ni de votre densité osseuse. Si votre résistance est trop lourde, votre posture en sera affectée; les risques de blessure seront accrus et les muscles visés seront moins sollicités parce que de nombreux autres muscles viendront à la rescousse pour vous aider à compléter l’exercice.

Solution

Optez pour une charge qui vous permet de faire de 8 à 12 répétitions, pas moins de 8, pas plus de 12. Les deux dernières répétitions doivent être difficiles à compléter; dès que vous sentez que vous pouvez faire plus de 12 répétitions, augmentez votre charge de5 % à 10 %. Ne craignez rien… Cette méthode ne provoquera pas une augmentation démesurée de votre musculature.

Vous vousentraînez trop intensément, trop souvent.

Si vous ne prenez pas assez de repos entre vos séances d’entraînement cardiovasculaire, vous ne progresserez plus et vous pouvez même perdre les gains faits à ce jour. L’épuisement vous guette !

Solution

Alternez des séances d’entraînement courtes mais intenses (pas plus de 20 minutes) avec des séances d’entraînement plus longues et moins intenses (environ de 40 à 60 minutes). Limitez les entraînements intenses à deux par semaine. Rappelez-vous que plus vos séances d’entraînement sont exigeantes, plus votre corps a besoin de temps pour récupérer. Accordez-vous une journée de repos entre vos entraînements musculaires sollicitant les mêmes groupes de muscles. 
 
Lisez la suite de cet article dans le numéro 35 (janvier-février 2010) du magazine Mieux-Être
Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This