Santé – Se prémunir contre la grippe – Magazine Mieux-Être

Santé – Les conseils de nos experts pour se prémunir contre la grippe

par Myriam Lessard

Cette année pas question de vous laisser prendre par le rhume et la grippe ! Suivez nos conseils et épargnez-vous leurs désagréments. Mais pour ce faire, vous devez réagir dès les premiers symptômes.

La grippe

Maladie épidémique virale, la grippe immobilise des dizaines de millions d’êtres humains dans le monde, chaque année. On éprouve d’abord des douleurs diffuses dans tout le corps, des frissons, des maux de tête et fièvre variable. Puis le nez se bouche ou coule, une petite toux sèche s’installe et l’appétit disparaît. Certaines formes de grippe peuvent être plus graves, avec atteinte pulmonaire et risque mortel chez les sujets fragilisés.

Le refroidissement et le rhume 

Une toux grasse, un nez qu’il faut moucher bruyamment et qui produit un bruit strident de trompette, des éternuements répétitifs, voilà les principaux symptômes du rhume. La durée moyenne d’un rhume est de sept jours.

Des recettes de grand-mère (tirées du livre Les bonnes recettes santé de nos grand-mères, de Sabine Jeannin, publié aux Éditions Delville, en 2006)

1. Rester au chaud, boire beaucoup et humidifier l’air

Prenez deux litres de liquide par jour, si possible, de préférence des jus de légumes et des jus de fruits. Attention : il faut éviter les surinfections bactériennes, qui peuvent conduire à de redoutables pneumonies. Huit jours de repos sans quitter son domicile, c’est le meilleur moyen de ne pas prendre ce risque. Créez de l’humidité dans la maison. À défaut d’avoir un humidificateur, remplissez des récipients d’eau chaude. Pour vous sentir mieux toute la nuit, respirez de la vapeur d’eau (de la bouilloire ou de la douche) pendant une quinzaine de minutes avant de vous coucher.

2. Le sirop de violette

Le sirop de violette apaise la toux. Donnez-en une cuillerée à soupe par jour aux enfants et jusqu’à quatre aux adultes. Ingrédients : 50 g de pétales de violette, ½ litre d’eau, 600 g de sucre. Faites infuser les pétales dans l’eau bouillante. Laissez à couvert toute une nuit. Passez dans un linge en exprimant bien le suc, filtrez. Ajoutez le sucre et faites réduire en sirop à feu doux.

3. Le nettoyage du nez

Si le nez coule, mettez quelques gouttes de sérum physiologique (Hydrasense) dans chaque narine, trois fois par jour, pour bien le nettoyer. Mouchez-vous. Vous n’avez pas de sérum ? Faites fondre une poignée de gros sel dans un verre rempli d’eau bouillante. Mettez-en quelques gouttes dans chaque narine lorsque le liquide est tiède.

4. La tisane des quatre fleurs pectorales

Les fleurs pectorales sont au nombre de sept : mauve, guimauve, antennaire, tussilage, coquelicot, violette, bouillon blanc. Cette tisane utilisée pour soigner les rhumes est réduite à quatre plantes. Recommandée pour les enfants, elle calme la toux, facilite l’expectoration et le sommeil. Ingrédients : 30 g de fleurs de bouillon blanc, 20 g de fleurs de coquelicot, 10 gr de fleurs de mauve, 20 g de tussilage, 1 litre d’eau, miel. Faites infuser les fleurs dans un litre d’eau bouillante. Sucrez avec du miel, selon votre goût.

5. L’inhalation au serpolet

Le thym serpolet est réputé pour ses propriétés antiseptiques. Il s’utilise en inhalation pour éviter que les refroidissements ne tombent sur les bronches. Ingrédients : 20 g de tiges fleuries sèches de serpolet, 1 litre d’eau. Laissez infuser le serpolet dans une casserole remplie d’un litre d’eau bouillante. Placez la tête au-dessus de la casserole, recouvrez-vous d’une serviette et inhalez les vapeurs pendant 10 minutes.

 

Lisez la suite de cet article dans le numéro 33 (novembre 2009) du magazine Mieux-Être
Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This