Sarrasin, N. – Les sept clés des relations extraordinaires

Par Nicolas Sarrasin, formateur et conférencier

Auteur, entre autres, de Qui suis-je ? Redécouvrir son identité (2006, Éditions de l'Homme) www.nicolassarrasin.com

Paru dans le magazine Mieux-Être (décembre 2006)

Un ami, c'est quelqu'un qui nous connaît bien et qui nous aime quand même.

Anonyme

Nos relations avec les autres contribuent à améliorer notre expérience de la vie. De bonnes relations diminuent le et nous aident à mieux nous connaître. Mais qu'est-ce qu' relation ? Une relation est un lieu où l'on donne d'abord, et non un lieu où l'on prend. Il existe sept clés qui vous permettront d'entretenir des relations extraordinaires. Les voici !

Première clé : Le respect

Le besoin d'être respecté et reconnu est fondamental dans toutes nos relations. Si vous ne comprenez ni ne respectez les besoins, les intérêts et les valeurs des autres, vous ne leur exprimez pas de respect. Cela occasionne des différends et appauvrit les relations. Sans respect, nos relations sont condamnées à rester superficielles et insatisfaisantes. Si vous acceptez globalement les autres et que vous n'essayez pas de les changer, ils ne se sentiront pas jugés et vous respecteront à leur tour !

Seconde clé : La confiance

Que sont les relations sans confiance ? Dans nos relations, la confiance permet aux autres de savoir que nous sommes là pour de bonnes raisons. La confiance découle du respect et elle permet aux autres de se sentir complètement eux-mêmes en notre compagnie. C'est également dans la confiance que naît l'intimité. Cette intimité nous permet d'approfondir nos relations, de connaître les autres au-delà de la pluie et du beau temps. N'est-ce pas là la définition d'une relation enrichissante ?

Troisième clé : Le partage

La qualité de nos relations dépend de la qualité de ce que nous partageons avec les autres. Or, dans notre monde de consommation, nous sommes parfois portés à monnayer nos relations : « Je ferai ceci seulement si tu fais cela ». Cette attitude favorise les conflits car chacun se met à comptabiliser ce qu'il fait pour les autres, qui doivent toujours rendre la pareille. Cette attitude fait éclore le doute et la comparaison. Au contraire, le partage nous demande de donner sans rien attendre en retour. C'est ce qui fait naître le cercle vertueux de la réciprocité : si je donne gratuitement sans attente de retour, les autres me donneront eux aussi gratuitement. Le calcul est alors remplacé par le don de soi, qui inspire à son tour le soutien de la part des autres. Le partage fonde ainsi des relations durables, encourage le respect, la confiance et l'attachement profond.

Quatrième clé : Le compromis

Entrer en relation avec les autres implique toujours qu'il y ait des divergences entre les intérêts et les manières de voir la vie. Chaque relation demande que nous mettions de côté une partie de nos priorités pour nous ouvrir à ce que les autres sont, pensent et désirent. Par exemple, quand un conflit survient entre deux personnes qui possèdent un caractère fort, aucune d'entre elles ne veut plier pour ne pas donner « raison » à l'autre. Cette attitude, fondée sur l'orgueil, assure que les relations se détérioreront puisqu'elle fait croître l'agressivité et nuit à la communication. Si nous ne pensons qu'à nous-mêmes, aucun compromis n'est possible. Pour qu'il y ait relation, il doit donc y avoir compromis.

Cinquième clé : L'empathie

Le Dalaï-lama décrit la compassion comme la manière la plus fondamentale de rejoindre les autres. Si nous nous concentrons sur ce qui nous rejoint, et non sur ce qui nous oppose, nous nourrissons cette compassion. Ainsi en est-il de l'empathie. L'empathie est la capacité à se mettre à la place des autres pour prendre conscience de ce qu'ils vivent. Elle implique l'effort de comprendre le point de vue et les émotions de l'autre avant de réagir. L'empathie favorise l'échange, la confiance et le respect.

Sixième clé : La collaboration

La collaboration découle d'une constatation simple : j'obtiendrai plus si j'aide les autres et que les autres m'aident que si je reste tout seul. La collaboration décuple nos forces et nos possibilités, à condition que tous participent ! La collaboration est donc aux relations ce que l'huile est aux rouages d'une machine. Et pour collaborer efficacement, nous devons rester ouverts ! Sans cette ouverture, nous restons centrés sur notre personne. C'est pourquoi la collaboration nous demande de reconnaître que les autres ont besoin de notre soutien autant que nous avons besoin du leur.

Septième clé : La communication

La dernière clé, mais non la moindre, est la communication. Comment pouvons-nous espérer des relations extraordinaires si nous n'exprimons pas aux autres ce que nous pensons ? La communication favorise la compréhension mutuelle et nous aide à dissiper les malentendus. Une communication honnête et respectueuse nous permet d'approfondir nos relations avec les autres. Car si nous leur cachons des choses, ils ne pourront jamais nous percevoir tels que nous sommes et ne nous feront jamais complètement confiance. Des lacunes dans la communication nuisent au respect et empêche l'intimité qui forme le ciment des relations.

Author: Nicolas Sarrasin

Nicolas Sarrasin est l'auteur de plusieurs livres de psychologie et de développement personnel dont il offre maintenant l’ensemble du contenu gratuitement sur son site. Obtenez son ebook (pdf de 60 pages) et son programme "Objectif Développement", tous deux gratuits, à partir de cette page: www.nicolassarrasin.com/ressources.

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This