Thibodeau, Richard – De la dépendance à l’autonomie

DE LA DÉPENDANCE AFFECTIVE VERS L'AUTONOMIE !

 

Par Richard Thibodeau, auteur, conférencier, consultant en DRH

 

{styleboxop}Nous venons au monde dépendants de notre environnement pour survivre. Cette survie dépend non seulement de la nourriture physique, mais aussi d' saine nourriture émotionnelle. L', la chaleur humaine, l'attention, la tendresse et la joie sont quelques-uns des ingrédients de cette nourriture émotionnelle nécessaire au développement d'une autonomie affective.{/styleboxop}

Lorsque la nourriture émotionnelle est insuffisante durant l'enfance, une personne demeure au stade de la dépendance affective qui est en fait une dépendance émotionnelle. De nombreuses recherches ont démontré que les gens qui ont été élevés dans un environnement émotionnel positif ont une meilleure santé physique et émotionnelle que les gens qui ont grandi dans un environnement émotionnel conflictuel.

En tant qu'enfant nous sommes entièrement dépendants de nos parents pour bâtir notre identité et notre liberté d'être. Lorsque l'identité et la liberté d'être sont étouffées, ignorées ou rejetées, la vie d'adulte est alors profondément marquée par une absence d' et une incapacité à gérer les émotions et sentiments. André a tellement souffert du manque d'amour durant son enfance qu'il est incapable d'exprimer ce qu'il ressent. Mélanie a tellement ‘peur de perdre' dans une relation amoureuse qu'elle en devient jalouse. Cette jalousie a causé le bris de chacune de ses relations. Lorsque Louise tombe en amour, elle devient l'ombre de l'autre et cesse d'exister pour elle-même.

La plupart des gens, en devenant adultes, acquièrent une autonomie financière et matérielle ; cependant, combien acquièrent une autonomie affective et émotionnelle? Beaucoup de gens sont incapables de vivre une autonomie affective. Pourquoi ? Parce que certaines croyances restrictives acquises durant l'enfance les en empêchent. Ces croyances fixent les comportements. Il y a, par exemple, des gens qui ne vivent que dans leur tête et qui n'ont pas la moindre idée de ce qui se passe dans leurs sentiments et émotions. D'autres vivent une insécurité permanente et ont de nombreuses peurs et inquiétudes qui les rendent dépendants et vulnérables aux jugements des autres. Il y a ceux et celles qui manipulent et contrôlent les autres avec des sentiments négatifs pour être aimés.

Une personne qui souffre de dépendance affective croit que l'amour ne peut provenir que des autres. Puisqu'elle ne s'aime pas, elle a de la difficulté à apprécier l'amour qu'elle reçoit. Elle est comme une chaudière avec des trous dans le fond. On a beau y verser de l'eau, la chaudière ne se remplit jamais. Le dépendant affectif, même s'il est aimé, ressent un vide causé par la difficulté à s'aimer et à reconnaître sa propre valeur. Puisque les sentiments et émotions ne peuvent provenir que des autres, il doit contrôler les autres afin d'être aimé. Ce contrôle peut s'exercer par la culpabilisation, la critique, le blâme, la colère, mais aussi par l'impuissance, la peur de perdre, les malaises et la maladie. Le contrôle excessif est responsable de la majorité des problèmes dans les relations de couple, les relations parents/enfants et les relations patron/employés.

Une des manifestations les plus dramatiques des effets de la dépendance affective est l'alcoolisme et la toxicomanie. Les recherches ont démontré que l'alcool et les drogues produisent de la dopamine un neurotransmetteur, qui joue un rôle clef dans la sensation du plaisir. Les alcooliques et toxicomanes recherchent par l'alcool et les drogues des sentiments positifs qu'ils n'ont pas reçus durant leur enfance. Cependant, le prix à payer en souffrance physique et émotionnelle dépasse largement le montant de plaisir éphémère que les substances chimiques peuvent procurer.

Pour devenir autonome sur le plan affectif, il est tout d'abord nécessaire d'acquérir une indépendance affective. L'indépendance affective est cet état dans lequel une personne a suffisamment d'amour d'elle-même pour ne plus être dépendante de l'amour des autres. La personne qui a acquis une indépendance émotionnelle connaît d'autres outils que l'alcool et les drogues pour se sentir bien en elle-même. Cette indépendance affective lui permet de ne plus être dérangée par les jugements et les opinions erronés que les autres pourraient avoir à son propre sujet. Elle sait que sa perception d'elle même est plus importante et réelle que les perceptions que les autres peuvent avoir d'elle. Elle sait faire la différence entre une critique constructive d'une critique stupide. Elle se sent libre d'être elle-même et responsable de son propre bonheur.

Comment développer une indépendance affective? En augmentant la présence et l'intensité des sentiments et des émotions positives à l'intérieur de soi. En identifiant les besoins que vous avez en dessous de vos sentiments négatifs et en comblant vos besoins. En transformant vos sentiments négatifs en sentiments positifs par un changement de croyances. Pour acquérir une indépendance affective, vous vous devez de répondre par l'affirmative à trois questions :

1) Le voulez-vous vraiment ?

2) Pouvez-vous accepter l'entière responsabilité des émotions et sentiments que vous vivez à l'intérieur de vous ?

3) Êtes-vous déterminé à prendre le temps requis et les moyens nécessaires pour faire les changements que vous voulez faire ?

Réalisez que le temps et le moment idéal pour accroître votre indépendance affective est lorsque vous le décidez ! L'indépendance affective et l'autonomie affective sont comme les deux côtés d'une même pièce de monnaie, L'indépendance est nécessaire à l'autonomie et l'autonomie nécessaire à l'indépendance.

Quels sont les bénéfices d'une autonomie affective ? Ressentir plus d'amour envers soi et envers les autres; ressentir une plus grande sécurité affective ; avoir une meilleure relation avec soi et les autres ; reconnaître la valeur de mes sentiments ; prendre plaisir à être soi-même ; sentir que j'ai le pouvoir et la liberté d'être ce que je veux vraiment ; vivre une relation; amoureuse passionnante ; être bien avec mes propres émotions et celles des autres ; découvrir mon propre bonheur intérieur ; élevez des enfants autonomes sur le plan affectif et émotionnel ; me sentir maître de ma destinée ; briser les barrières à la communication ; agir en fonction de mes désirs au lieu de mes peurs ; être bien dans ma peau ; être plus autonome sur le plan émotionnel ; ressentir une plus grande joie de vivre ; être une plus grande réussite personnelle et financière; etc.

Comment est-ce qu'un enfant devient autonome au plan affectif ? Un enfant devient autonome sur le plan affectif et émotionnel lorsqu'il réalise au fil des ans que les émotions et  sentiments qu'il exprime sont reconnus et appréciés par le monde des adultes. Si vous cultivez des sentiments et émotions positives chez vos enfants ceux-ci vont grandir avec ces sentiments et vont devenir des adultes complets capable d'aimer, d'être pleinement heureux et remplis de joie de vivre. Ils seront autonomes sur le plan affectif, et partageront ces sentiments et émotions avec leur conjoint, leurs enfants et ceux et celles qu'ils côtoient. La personne qui a acquis une autonomie affective et émotionnelle est à la fois libre, indépendante et partenaire avec les autres.

Jeanne, qui a 49 ans, s'exprimait en ces termes : « J'ai de nombreuses peurs et j'ai de la difficulté à m'aimer et à aimer les autres. Est-il possible pour moi d'atteindre l'autonomie affective ? » Il n'y a pas d'âge limite pour atteindre l'autonomie affective. Réalisez que les sentiments et émotions positives que vous voulez vivre sont déjà en vous. La seule raison pour laquelle vous ne pouvez pas y accéder provient de peurs et blocages reliés à des croyances périmées de l'enfance. Lorsque vous enlevez ces peurs et blocages, les sentiments d'amour, de bonheur et de joie de vivre jaillissent à nouveau dans votre vie.

Que se passe-t-il lorsque vous avez acquis l'autonomie affective? Cette autonomie se manifeste par une expression naturelle de sentiments et émotions positives dans la relation avec les autres que ce soient : la relation de couple, la relation parent/enfant, la relation patron/employé, les relations d'affaires, la relation d'amitié ou autre… La personne qui est autonome au niveau affectif et émotionnel a une solide confiance en elle-même. Elle assume la responsabilité de ses propres émotions et sentiments et a de la facilité à établir des relations positives avec les autres. C'est une personne heureuse, passionnée et capable de créer un environnement qui éveille chez les autres le goût d'être heureux. Elle voit les problèmes personnels comme des opportunités d'améliorer quelque chose. Elle a cette habileté naturelle d'aimer les autres sans prétention et les autres ont de la facilité à l'aimer. C'est une personne qui  vous aime pour ce que vous êtes au lieu de vous aimer pour ce que vous devriez être. Les gens qui ont développé une autonomie affective réussissent bien dans la vie car ils savent comment établir des relations profitables pour tous.

Combien de fois vous sentez-vous bien, heureux, optimiste et en acceptation de vous-mêmes ? Combien de temps est-ce que ces périodes positives durent ? En d'autres mots, combien de temps est-ce que vous vous permettez d'être heureux avant que quelque chose ne vous rabaisse ? Croyez-vous réellement que ce soit possible ? Pour acquérir une autonomie affective et émotionnelle, apprenez à identifier et changer les croyances qui vous empêchent de vivre votre vie émotionnelle et effective comme vous le voulez vraiment.

Pour de plus amples informations sur les croyances lisez le livre : « Votre vie… reflet de vos croyances. » Édition Quebecor 1996, 2000 & 2004; « Au-delà des croyances » Édition Quebecor 2002 et le livre « Les croyances qui apportent le succès en affaires.

Courriel : richard.thibodeau@croyancesdebase.com

Author: Richard Thibodeau

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This