Vargas, Anthémis – Le Droit au Bonheur…

Extraits du livre "Le Droit au Bonheur" d'Anthémis Vargas :

 " Ce qu'elle souhaitait c'était laisser un témoignage de ses expériences, en espérant que cela pourrait être utile à certains. Un peu comme donner des "tuyaux" à ceux qui éprouvaient des difficultés à être heureux et que peut-être ainsi, ils pourraient "gagner un peu de temps".

Leur faire comprendre qu'il était dans leurs possibilités de parvenir au bonheur tout au long du chemin de leur vie. Leur donner de l'espoir et l'envie de se battre.

C'est un si beau combat !

La première chose à faire était de règler ses comptes avec le passé.

Si on y arrivait pas seul et si on se rendait compte que les situations d'échecs se renouvellaient, il fallait faire psychothérapie. Mais cela était très difficile à réaliser, elle le savait bien. Elle avait mis tant de temps à se décider à agir, à aller voir quelqu'un et à tout dire…

Il fallait savoir prendre du recul sur sa vie, être objectif, presque en devenir spectateur, alors que l'on a bien souvent "la tête dans le guidon"…

Si ils arrivaient à réaliser cela, cela leur permettrait certainement d'avancer enfin vers un avenir radieux et de gagner la plus grande bataille de leur vie.

Elle avait réalisé que le temps passé à le perdre ne se rattrapait jamais !

Elle avait enfin décidé d'être heureuse, quoiqu'il lui arrive. Oui, il lui semblait que le bonheur participait d'une décision, prise en toute connaissance de cause. En maîtrisant ses faiblesses et ses forces. En se servant de son expérience aussi, bien sûr.

Maintenant elle en était sure le bonheur se décidait ! Il suffisait de faire ce que l'on avait envie, dans la mesure où cela était autorisé par la Loi et ne causait pas de préjudice aux autres bien sûr et rejeter toutes les barrières réelles ou fictives qui se dressent entre nous et notre but.

Quels sont les obstacles "infranchissables"  que nous pouvons nous inventer :

– L'avis des autres !

– La peur du risque

– La peur d'échouer

– La peur des conséquences…

Ainsi on pourrait scinder ces obstacles vrais ou supposés en deux grandes catégories :

La 1ère  : Les dires et avis des autres (problème extérieur à notre personne)

La 2ème : Les différentes peurs qui peuvent nous habiter (problème inhérent à notre personne) 

Ainsi, en ce qui concerne cette première catégorie, il est évident que l'on ne pourra jamais empècher les gens de parler, de dire ou de médire.

Beaucoup de personnes bien intentionnées seront là pour nous "prévenir" des risques que nous prendrons à faire ou à ne pas faire telle ou telle chose. Des dangers encourus pour nous, notre vie ou celle de notre famille si nous mettons nos projets à exécution !

Ces personnes dans leur grande majorité parleront de bonne foi et seront surement des personnes de votre entourage que vous considérez à tort ou à raison comme des amis. C'est bien là le problème. Ce sont des gens qui vous aiment et que vous pensez incapables d'essayer de vous nuire ! Et pourtant…"

Si vous voulez en savoir plus sur moi et mon action allez visiter mon blog en cliquant sur le lien ci-dessous :

www.entre-nous-soit-dit.over-blog.com              A bientôt, Anthémis

Author: Michela POULIN

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This