Brousseau, Marilou – Présentation

  PORTRAIT DE MARILOU BROUSSEAU

site personnel : mariloubrousseau.com

Marilou est écrivaine, journaliste et animatrice à la radio. Elle a été lectrice de nouvelles aux postes de radio C.J.E.N à St-Jérôme et C.F.L.V à Valleyfield, assistante à la réalisation à la Société Radio-Canada de Vancouver, rédactrice en chef du journal Le Soleil de Colombie-Britannique ainsi que des magazines Feux Verts et Le Goéland (pour les personnes handicapées) à Montréal.

Marilou a œuvré auprès des enfants en phase terminale de cancer à Vancouver en Colombie-Britannique, à Tiburon en Californie et à Montréal au Québec. Elle détient un certificat en Psychologie, un diplôme en Psychologie et travail social et quatre années de formation en Analyse transactionnelle (diplômée). Elle a fondé le Centre d'écriture Maril'Eau où elle enseigne l'écriture aux jeunes et aux adultes. Dans l'Annuaire du bonheur – menu à gauche – cliquez sur rubrique "Formations, séminaires et ateliers". 

S'intéressant vivement aux problèmes environnementaux, elle collabore, à sa manière, à la préservation et la protection des rivières du Québec. Elle est marraine de la rivière Châteauguay (Fondation-Rivières) et membre de l'Association des Pilotes de Brousse du Québec (APBQ). Marilou est également l'instigatrice du livre Eau de vie, qui espère sensibiliser la population à la condition de l'eau à l'échelle planétaire. Plusieurs artistes et scientifiques se sont impliqués, entre autres: Roy Dupuis, Raôul Duguay, Marc Favreau (Sol), Gilles Vigneault, David Suzuki, Hubert Reeves, Dr Masaru Emoto, Gilles Tibo, Yann Perreau, etc.

Elle anime tous les mardis soirs, à Radio Ville-Marie (CIRA), de 20 h à 21 h, une émission à caractère psychologique, philosophique et social, Au cœur de l'être, dans le cadre de la série Angles de Société, diffusée simultanément sur six fréquences (réseaux): 91,3 FM Montréal, 100,3 FM Sherbrooke, 89,3 FM Trois-Rivières, 89,9 FM Victoriaville, 104,1 FM Rimouski et 1350 AM, Gatineau. L'émission est rediffusée le mercredi matin à 4 h et le vendredi, dans la série Destination Bonheur, de 13 h 30 à 14 h 30.
 
Dans le cadre de son émission, Marilou a interviewé plusieurs personnalités, pour n'en nommer que quelques-unes : Boris Cyrulnik, Martin Gauthier, Louise Grenier, Michel Dansereau, Pierre Dapeau, Jean-Charles Crombez, Gilles Julien, Richard Tremblay, Patrick Mahony, Marie-Claude Argant-Le Clair, l'ex-juge Andrée Ruffo, Marc Favreau (Sol), Raôul Duguay, Gaston Lepage, Lorraine Pintal, Patrick Norman, Bon Débarras, etc. Pour consulter la grille horaire de l'émission et la liste des invités chaque saison: cliquer dans l'Annuaire du bonheur, menu à gauche et cliquer sur la rubrique "Psychologie et psychothérapie".

Marilou est membre de l'Union des écrivaines et écrivains du Québec (UNEQ) et auteure de nombreux articles – dont ceux sur Richard Bach (Jonathan Livingston le Goéland): dans l'Annuaire du bonheur, menu à gauche – cliquer sur la rubrique "Articles divers".

  Nouveau livre de Marilou

LA NUIT DES LIBERTÉS

Quand Élisabeth, seize ans, fait son entrée au centre d'accueil Egel, pour délinquantes juvéniles, elle ne peut soupçonner l'événement tragique qui perturbera sa vie. Au lendemain de son arrivée, Sophie, une autre pensionnaire, l'aborde et lui confie un bout de papier où il est écrit: On va bientôt me tuer. Aide-moi, s'il te plaît.  

Incrédule, Élisabeth se convainc qu'elle est complètement dérangée. Or, peu après, on retrouve Sophie bel et bien morte. Selon les responsables du centre, elle se serait suicidée, mais Élisabeth a de sérieux doutes sur cette explication…

Cinq ans après le drame, elle se décide enfin à livrer le récit des événements qui se sont produits à la suite du décès de Sophie : sa fuite dans la nuit, les indices livrés dans le journal intime de la victime, les dangers rencontrés sur sa route.

La nuit des libertés : une intrigue dont le mystère s'épaissit au fil des pages pour finalement se révéler dans toute sa clarté, à la tombée du rideau.

 
EXTRAITS DE CRITIQUES DIFFUSÉES
DANS LES MÉDIAS ÉCRITS ET PARLÉS

  OEDIPE SUR LE DIVAN DE SIGMUND – MARILOU BROUSSEAU

  « Premier volume d'une œuvre qui se joue en trois temps et qui se lit à trois niveaux, Œdipe sur le divan de Sigmund est un roman savoureux qui s'adresse à l'intelligence de son lecteur. […] Un roman tout simplement captivant et rempli de promesse, qui nous révèle bien le talent de Marilou Brousseau, une écrivaine qui maîtrise parfaitement son art. Un nom à retenir…» Info-Culture, Caroline Beaulieu, 19 janvier 2009

« L'écriture de ce livre est exceptionnelle. Le mot juste à chaque phrase, poétique à l'occasion, avec un humour caustique. » Magazine Cheminement, Manon Duguay, Volume 12, numéro 3/ janvier-février 2009

  « Le roman de Marilou Brousseau est brillant, subtil, profond. Quelle percée dans le monde de la littérature pour cet écrivain! On ne peut qu'attendre avec impatience le tome deux de cette trilogie romanesque.» Arts et lettres, Claudine Bertrand, 14 janvier 2009

    « Beaucoup plus qu'un simple roman sur la psychanalyse d'un mythe, Œdipe sur le divan de Sigmund est une fiction complexe dans laquelle le présent répond aux préoccupations du Freud d'il y a un siècle. […]  …ce premier tome d'une trilogie nous laisse sur un dénouement des plus réussis » Journal Le Libraire, René Paquin, Le libraire craque, décembre 2008 – janvier 2009, no 50

 « L'intrigue est riche, subtile, souvent poétique, tandis que les personnages sont attachants et bien étoffés. Ce roman se lit à plusieurs niveaux. » Magazine Mieux-Être, Nicolas Sarrasin, édition février-mars 2009

  « Fascinant, au-delà de l'histoire, le rapport au destin dans ce livre. Et le psychanalyste a une telle attention à l'autre, qu'on a envie qu'il nous tienne la main et qu'il nous accompagne nous aussi. » Carnet littéraire, Radio Ville-Marie, Gilda Routy, 16 novembre 2008

  « L'auteure de cette fantaisie, Marilou Brousseau a un style littéraire qui a du panache. » Culture Hebdo, édition octobre 2008

AUTRES CRITIQUES 

« Quelle imagination! Je suis bouche bée. J'adore ce livre et surtout son extrême vitalité, sa fantaisie, sa profondeur psychologique, les dialogues vifs et toujours justes, ses personnages improbables. » GEPI, Louise Grenier, psychologue et psychanalyste

 « Marilou Brousseau a une dentelle d'écriture. Quel art! Son talent d'écrivain tisse pour nous la plus belle courtepointe de vie. » Gisèle Essiambre, infirmière 

 « C'est de la grande littérature. Félicitations pour ce travail de précision. Du grand art! Certaines images sont encore plus belles et touchantes que les plus mémorables de Michel Tremblay, ce qui n'est pas peu dire. » Marie-France Cyr, docteure en communication et auteur

 « Ce livre nous change de la littérature parfois passe-partout que l'on trouve chez nos libraires. Vraiment, je suis sous le charme! » Marie Fondaire, psychologue

 « Un très beau roman avec une imagination très riche et une grande sagesse psychologique.» Ginette Paris, psychologue – Californie

« Tant d'imagination et d'insolence! J'ai été très frappée par la connaissance fine de Marilou Brousseau, de la psychanalyse, du rapport entre les inconscients du patient et du psy, du non-dit et non-analysé du psy et de bien des moments touchants. Les personnages sont magnifiques et ne prétendent pas au réalisme, tout en étant très proches du lecteur et l'écriture luxuriante… En un mot, un livre échevelé et très riche, félicitations! » Marie Hazan, psychologue et psychanalyste

« Œdipe sur le divan de Sigmund » (Béliveau éditeur) de Marilou Brousseau est intellectuel, bien qu’il s’agisse d’un roman, et vous savourerez toute la richesse des mots et des situations. La relation entre Sigmund et Œdipe est aussi raffinée que de la dentelle et aussi fine que de la porcelaine : à déguster sans modération ! Pascale Piquette, auteure

Témoignage de Raôul Duguay:

Chère Marilou,

Je viens de terminer la lecture de ton livre Oedipe sur le divan de Sigmund.

Fascinante lecture où les énigmes ne seront vraiment dévoilées que dans le prochain livre. Ce questionnement sur le destin des êtres, sur le déterminisme du karma de chacun et sur l'essence de l'identité est immensément riche en réflexions. Bien sûr, ce n'est pas tout le monde qui médite en profondeur sur sa responsabilité de gouverner sa destinée sans perdre de vue les limites de sa liberté. La tragédie de Sophocle pose des questions sur le sens véritable de la réalité, sur sa dualité fondamentale.

"La vision, le regard est important pour déterminer de l'existence de l'autre, qu'il soit réel ou non" p.52.

"Qui connaît la réalité?" p.53

Question métaphysique essentielle : "Qui vous dit que je suis ce que je suis?" p.174

Curieusement je me pose aussi ces questions et y propose réponses dans mon livre Réveiller le rêve (que je t'ai donné je crois). À mon sens, la vie, la conscience d'une personne humaine est faite parfois d'une union de la raison (base de la perception de la réalité physique) et du rêve (tremplin vers une perception de l'ailleurs en soi, de l'autre en soi.)

"Je est un autre" disait Rimbaud avec une justesse inextricable.

En te lisant, j'ai vu, entre les lignes, toutes les dimensions de ton être : tu es chacun des personnages que tu as inventés. Il en est ainsi pour tout écrivain qui projette vers l'arrière comme vers l'avant. Nous sommes des êtres multiples cherchant à jeter un arc-en-ciel entre nos différentes manifestations à différentes époques de notre vie.

Où est le vrai parmi tant d'êtres qui nous ont habités, nous habitent ou que nous désirons vouloir apparaître dans la définition de notre essence? Simultanément, nous ne sommes pas, nous ne sommes plus ce que nous avons été et nous ne sommes pas encore ce que notre conscience totale nous incite à devenir.

Notre devenir prend racine dans notre code génétique, notre enfance, notre adolescence, et s'actualise en incluant le rêve de l'autre que l'on voudrait être et que l'on peut être, que l'on peut devenir.

Nos vies anciennes marquent notre vie présente, mais nous avons la possibilité, par une conscience de mieux en mieux éclairée, de changer notre destin et de voir les traces du passé les moins agréables comme des cicatrices qui elles ne s'effacent pas cependant qu'elles ne saignent plus. Rien ne sert de saler la plaie. C'est le rêve d'un meilleur soi et la volonté de faire ce qu'il faut, qui fait notre réalité actuelle. L'avenir peut toujours être rédemption.

Chère Marilou, merci de m'avoir fait réfléchir au "je" et à l'autre" en moi. J'ai bien hâte de lire la suite. Bravo pour cette richesse d'esprit que tu as mise au monde en posant les bonnes questions. Car la seule véritable bonne réponse est déjà dans la bonne question. Nous avons toujours la liberté d'être ce que nous ne sommes pas et ce que nous sommes vraiment. La différence dans le choix, c'est la conscience juste, lumineuse.

Raôul

RÉSUMÉ DU LIVRE ŒDIPE SUR LE DIVAN DE SIGMUND

Il s'appelle Œdipe. On pourrait facilement le confondre avec un certain Roi.

Il s'appelle Sigmund. On pourrait facilement le confondre avec un certain Freud. 

Œdipe vit une crise profonde. Il décide d'entreprendre une psychanalyse afin de changer le cours tragique de son destin. Sigmund l'accueille dans son antre feutré. Au fil des séances, l'un et l'autre, l'analysant et l'analyste, seront confrontés à leurs différentes perceptions, compulsions et croyances.

Ce premier volet, de la trilogie romanesque Œdipe sur le divan de Sigmund de Marilou Brousseau,  nous entraîne dans un espace-temps où se mesurent avec subtilité, l'historique et l'actuel, le fictif et le réel, le tendre et le caustique, le conformisme et la dissidence. Un roman qui se lit à trois niveaux…

 
AUTRES LIVRES DE MARILOU BROUSSEAU 

 

À la recherche de soi et de l'autre, recueil de nouvelles psychologiques (Un monde différent éditeur :

Livre-choc, intimiste, bouleversant, dont les mots sculptés à même les émotions humaines, nous entraînent dans l'ultime voyage de la rencontre avec soi et les autres.

Marilou explore nos univers parallèles et fait entendre la voix des enfants blessés ou perdus qui espèrent encore retrouver la mémoire de ce qu'ils n'ont pu être ou de ce qu'ils auront été. Il faut lire les histoires de Marilou comme le récit d'une enfance en quête d'auteur. Louise Grenier, psychologue et psychanalyste  

Une lecture empreinte de calme, de paix et de réflexion à l'infini. Marilou maîtrise l'art de la communication:elle nous parle à travers notre enfant sans jamais le brusquer. Au fil des pages, nos propres blessures s'apaisent et prennent un sens nouveau. Claude Boutin, psychologue

Un livre qui émeut par la beauté des textes et la musicalité des mots, mais aussi par la profondeur de la pensée qui l'habite. Dre Marie-Claude Argant-Le Clair, psychologue, psychanalyste  

&

Ondes de psychanalyse- douze entretiens

Les douze entretiens réunis dans cet ouvrage ont d'abord eu lieu sur les ondes de Radio Ville-Marie dans la cadre de l'émission " Au coeur de l'être ", où, dans une ambiance intimiste et chaleureuse, Marilou Brousseau accueille depuis plusieurs années déjà divers spécialistes des " sciences de l'âme ".


De nombreux psychanalystes ont pu ainsi contribuer, pour un large auditoire, à une meilleure compréhension du fonctionnement de la psyché et du comportement humain. La présente anthologie familiarisera donc le lecteur, dans le langage vivant du dialogue, aussi bien avec des thèmes psychanalytiques (le désir, le rêve, par exemple) qu'avec l'éclairage propre que jette la psychanalyse sur des questions plus transversales (adolescence, relations mère-enfant, créativité, étonnement, etc.). Elle montre du même coup l'actualité de la psychanalyse et son apport décisif au savoir et à la culture.

Critique – LE DEVOIR – Louis Cornellier

D'abord diffusés sur les ondes de Radio Ville-Marie, qui s'impose de plus en plus comme un lieu vivant de culture et de réflexion, les douze entretiens réunis dans Ondes de psychanalyse offrent en résumé le meilleur de la psychanalyse québécoise actuelle.

Intelligemment questionnés par la journaliste Marilou Brousseau, les spécialistes qui s'expriment dans ces pages se livrent, à partir de thèmes comme le désir, l'adolescence, la jalousie et la créativité, à une riche analyse de la psyché, nourrie de culture littéraire et philosophique. On est loin des clichés de la psycho-pop.

Les ouvrages d'entretiens de ce type manquent parfois de profondeur. Ce n'est pas le cas ici. Les douze intervenants, de même que l'animatrice, sont des connaisseurs, capables de propos à la fois denses et accessibles. On savourera particulièrement les entretiens avec Daniel Puskas, sur l'adolescence, et Isabelle Lasvergnas, sur les préoccupations sociales de la psychanalyse.

&

L'anxiété, un message à déchiffrer – de la naissance à l'adolescence: Marilou Brousseau et Édith Bertrand (Un monde différent éditeur

Eau de vie, collectif avec Roy Dupuis, Marilou Brousseau, Marie-France Cyr, Raôul Duguay, Dr Masaru Emoto, Marc Favreau (Sol), Jacques Gauthier, Agathe Génois, Jean-Pierre Guillet, Maryse Letarte, Yann Perreau, Hubert Reeves, Sylvain Rivière, Marc Rochette, Anne-Marie Saint-Cerny, David Suzuki, Gilles Tibo, Gilles Vigneault et Doris Vollant.  (Un monde différent éditeur

A.D.O. Guide pratique pour les jeunes par Marilou Brousseau et Brigitte Lambert.

 

RADIO VILLE-MARIE


ÉMISSION : Au cœur de l'être
SÉRIE : Angles de Société
   
Diffusion le mardi, en DIRECT,
*****20 h à 21 h*****
Rediffusion le mercredi matin à 4 h
et le vendredi en après-midi de 13 h 30 à 14 h 30
dans la série « Destination Bonheur »
Animatrice : Marilou Brousseau
 

Rediffusion le mercredi matin à 4 h et le vendredi en après-midi de 13 h 30 à 14 h 30 dans la série « Destination Bonheur » 

 

12 juin 2012 : LOUISE GRENIER (Psychologue, psychanalyste, auteur) L’absence de la mère – Retrouver le lien perdu avec soi;

19 juin 2012 : MONIQUE MELOCHE (Psychanalyste et travailleuse sociale) un demi-siècle de service social hospitalier.

26 juin 2012 : ELLEN CORIN (Chercheure émérite à l’Institut universitaire en santé mentale Douglas et psychanalyste) Le mouvement de l’être – paramètres pour une approche alternative du traitement en santé mentale;

3 juillet 2012 : THIERRY JANSSEN (Chirurgien — psychothérapeute) Le défi positif;

10 juillet 2012 : SIMON HAREL (Écrivain, essayiste, professeur et directeur du département d'études littéraires de l'Université de Montréal) L’écriture, un hébergement psychique;

17 juillet 2012 : CRAIG WEBB (Physicien – directeur général du Dream fondation) Inspiration créative par les rêves – les grands rêves de l’histoire;

24 juillet 2012 : MARIE-LISE LABONTÉ (Psychothérapeute) Derrière le rideau – une histoire de résilience;

31 juillet 2012 : CÉLINE FAUCHER (Chanteuse) Hommage à Pauline Julien;

7 août 2012 : JOËL MONZÉE (Docteur en neurosciences et psychothérapeute) Les enfants en difficultés et le Ritalin: quand franchit-on la ligne du thérapeutique pour basculer dans le dopage social?

14 août 2012 : ALLANNAH FURLONG (Psychanalyste et psychologue) Quelques paradoxes concernant la question du choix en psychanalyse;

21 août 2012 : MARIE-CLAUDE ARGANT LECLAIR (Psychanalyste et psychologue) Le placement des enfants;

28 août 2012 : RAÔUL DUGUAY (Philosophe, poète et créateur multidisciplinaire) Science et conscience – Qu’est-ce que la réalité?

 

 &

ÉMISSION EN DIRECT SUR INTERNET

Pour les personnes résidant à l'extérieur du Québec ou en Europe, l'émission est diffusée en direct sur Internet : http://www.radiovm.com/

Sur la page d'accueil, cliquer en haut, à droite, sur l'onglet : Nous écouter en direct.

Diffusion simultanée sur six fréquences (réseaux)

Montréal 91,3 FM, Sherbrooke 100,3 FM, Trois-Rivières 89,3 FM,

Victoriaville 89,9 FM, Rimouski 101,3 FM, Gatineau 1350 AM

 

DISTRIBUTION DE RADIO VILLE-MARIE VIA LE CÂBLE

Plusieurs auditeurs ignorent que l'on peut écouter la radio via le câble. Radio Ville-Marie est distribuée par Vidéotron et Cogeco dans plusieurs régions. Si vous éprouvez des difficultés avec votre appareil radio standard, vous pouvez le brancher sur le câble afin d'éviter les interférences. Toutefois, l'indicatif de la fréquence peut changer selon les régions. Voici les indicatifs des fréquences selon les villes suivantes :

VIDÉOTRON : Montréal –  89,5; Sherbrooke -107,5.

COGÉCO : Asbestos – 91,3; Bromptonville – 91,3; Drummondville – 91,0; Magog – 91,3; Plessisville – 91,3; Richmond – 91,3; Trois-Rivières -105,1; St-Hyacinthe – 91,3; Ste-Adèle – 91,3; Windsor – 91,3.

POUR REJOINDRE MARILOU BROUSSEAU

http://www.artdubonheur.com/index.php?option=com_content&task=view&id=566&Itemid=213

 

mariloubrousseau@gmail.com

 

Pour rejoindre Marilou :

site personnel : mariloubrousseau.jimdo.com

mariloubrousseau@gmail.com  

Author: Marilou Brousseau

Share This Post On

Pin It on Pinterest

Share This